Organisation

Le Programme de Développement Local (PDL):

Originalité du programme:

L’eau de bonne arrivée


  • Projets choisis et gérés par la population
  • Participation financière obligatoire
  • Education à la gestion et à la démocratie
  • Mise en place de structures de décision et de gestion locales des projets

 

Le financement:

Founzan est située dans une zone cotonnière ce qui permet aux populations de disposer de quelques revenus monétaires (environ 45€ par mois pour une famille de 8 personnes). Ces revenus sont insuffisants pour résoudre les problèmes évoqués ci-dessus mais ils permettent une participation au financement de tous les projets.

Répartition du financement :

Tables et bancs de l'école de Lollio

Tables et bancs de l’école de Lollio

Projet collectif :    

90% apportés par Armanioc

10% apportés par la population bénéficiaire

(exemple: les tables bancs de l’école de LOLLIO)

Projet individuel à caractère économique :

Moteur de la forge de Pana

Moteur de la forge de Pana

50% apportés par Armanioc

50% apportés par le bénéficiaire 

(exemple: un moteur pour la forge de PANA)

 

La méthode de travail:

Chaque année ARMANIOC s’engage sur un budget annuel total attribué au programme.

Le fonds de développement est d’environ 20 000 €.

Les villageois choisissent ensemble leur projet et font faire les devis nécessaires. Une fois le projet adopté les villageois versent leurs cotisations à la Caisse Populaire de Founzan, ARMANIOC verse ensuite sa contribution. Un contrôle strict du fonctionnement et des dépenses est mis en place jusqu’à  la réception des travaux.

Cette méthode favorise la responsabilisation des villageois qui deviennent les acteurs de leur propre développement. Elle leur permet aussi d’acquérir de nouvelles compétences (comptabilité, gestion, etc..).

La formation des villageois:

Aidés par l’équipe d’appui/conseil, des promoteurs villageois présentent des dossiers de projets qui sont ensuite validés en soutenance devant le bureau d’AFCOSEV. Si le projet aboutit, AFCOSEV assure sa mise en œuvre. Des sessions de formation ont été organisées depuis 2002  par les conseillers de l’AFVP (Association Française des Volontaires du Progrès) puis par EdPA pour les membres d’AFCOSEV. Les conseillers en développement d’Ed.PA sont des techniciens burkinabé. C’est sur eux  que repose pour l’essentiel la mise en place du programme sur toute la commune de Founzan.

Émanation des Comités Villageois, AFCOSEV est composée de 45 membres (2 hommes et 1 femme ressource par village). En fonction des priorités et des fonds disponibles, AFCOSEV choisit les projets qui seront subventionnés chaque année.

La Naissance d’AFCOSEV:

En 2006, à la suite des élections municipales et de la mise en place des communes rurales, le Comité de Décision de Founzan s’est contitué en association sous la dénomination « Association Founzan – Condom – St Estève » en abrégé « A.F.CO.SEV ». L’association n’a aucune appartenance politique ou religieuse, elle est sans but lucratif. Sa durée est illimitée.

Les objectifs de l’association

Le comité de Décision (CD) est une structure inter-villageoise qui veut promouvoir le développement économique, social et culturel des villages membres dans le respect de l’environnement et dans un esprit de solidarité et d’auto-promotion. Les villages concernés sont : Baneré, Batiéné, Bonzan, Fing, Founzan, Kouloho, Kovio, Lobouga, Lollio, Nahi, Pana, Sambion, Sanéba, Yerfing, Yehoun.

Les membres de l’association

Peuvent être membre de l’association toutes personnes résidant dans les villages concernés et faisant partie de la Commission Villageoise de Gestion des Terroirs (CVGT). Deux hommes et une femme sont nommées ou élues par chaque CVGT et représentent leur village au sein du Comité de Décision qui compte au total 45 membres (trois par village dont un titulaire et un suppléant).

Le suivi du programme:

photo 15 photo 16 Remise symbolique des clés des bf (2)

Depuis janvier 2006, le bureau d’études Burkinabé Ed.PA a remplacé l’AFVP. Il suit le déroulement du programme ainsi que les chantiers et nous envoie un compte rendu trimestriel. Chaque année, en fin de campagne, une réunion avec tous les partenaires a lieu à Founzan. Une délégation d’ARMANIOC participe à cette réunion de bilan qui permet de maintenir un lien amical et d’exercer un contrôle direct des dépenses engagées.

Ce programme et les méthodes de décisions adoptées sont exemplaires et encore relativement rares au Burkina Faso. L’expérience acquise par la population correspond parfaitement aux orientations du gouvernement. En effet, dans le cadre de la décentralisation, Founzan est devenue une commune rurale de plein exercice.

Les missions:

photo 18

Cueillette du coton

photo 17 Le Maire de Founzan signe la convention - Copie

Le maire: Kounsoli SOME

Objectifs des missions

Être à l’écoute des villageois par des contacts individuels directs et en participant aux assemblées organisées pour notre venue.

Mesurer sur le terrain l’efficacité des actions entreprises.

Prendre connaissance auprès de Ed.PA de l’évolution des actions en cours et  éventuellement celles à entreprendre.

Rencontrer les autorités locales (Préfet, Haut Commissaire, Maire, Directeur Général de l’Enseignement, Médecin chef…).

Rapporter un témoignage vécu aux donateurs (compte rendu de mission, bulletin d’informations, projection de photos à l’assemblée générale).

Ramener des objets de l’artisanat local pour nos activités de vente (vide-greniers, festivals…).

Leurs modalités:

Plusieurs membres d’Armanioc (dont un au moins a déjà participé à une mission) partent une fois par an avec des volontaires et pour une durée de 2 semaines.

Le programme des missions:

Hébergement année 2000

golden 3 (2)

Hébergement année 2016

 

 

 

 

 

 

La préparation de la mission s’effectue en collaboration avec l’équipe de Ed.PA  qui organise le séjour des voyageurs à Founzan et dans les villages avoisinant ainsi que les rencontres avec les autorités locales.

A l’arrivée à Ouagadougou les voyageurs rencontrent le directeur d’Ed.PA et en fin de séjour ils dressent ensemble le bilan de la mission.

Les voyageurs séjournent une semaine à Founzan. Ils achètent leur nourriture dans le commerce local ou commandent leur repas à un « maquis » (restaurant). C’est ainsi, l’occasion d’être en contact direct avec la population et au fil des années des relations étroites se sont tissées.

Malgré un emploi du temps très chargé les voyageurs font l’effort de découvrir quelques sites touristiques et de rapporter des objets et tissus burkinabé afin de réaliser un stand d’artisanat et de participer aux manifestations gersoises.

A l’issue du voyage chaque mission établit un rapport circonstancié.   

Les 15 villages:

photo_19_carte_commune_de_founzan-page0 (1)Banéré, Batiéné, Bonzan, Fing, Founzan, Kouloho, Kovio, Lobouga, Lollio, Nahi, Pana, Sambion, Sanéba, Yerfing, Yehoun sont les 15 villages concernés par le PDL financé par ARMANIOC / ESF 66.