Le Burkina Faso

Le Burkina Faso, au Sud-Ouest de l’Afrique, compte parmi les pays les plus pauvres du monde.

Voici quelques chiffres :

  • Population : 18 Millions (66 Millions de français)
  • Superficie : 274 000 km² (643 000 km²)
  • Espérance de vie : 59 ans en 2014  (77 ans)
  •                                           49 ans en 1989
  • Inscription en école primaire 86% en 2014 (100%)
  •                                                                32 % en 1989

Source : Statistiques Burkinabé

Voici quelques repères sur la vie au Burkina :

  • Revenu moyen/an/habitant : 500 € en 2014
  •                                                                 260 €en 1989
  • Salaire mensuel d’un instituteur : 270 € (logé)
  • 1 kg de riz = de 0,10€ à 0,20€ (2,00€)
  • 1 litre de bière = 0,90€ (10€)
  • 1 repas au restaurant = 4€ (20€)

La population (18 millions) est rurale à 90% et compte plus de 60 ethnies. Les revenus du pays proviennent presque uniquement de l’élevage et de l’agriculture (coton, mil, amande de karité, noix de cajou, arachide, sésame etc…). L’agriculture emploie 92% d’actifs et représente 50% des recettes totales d’exportation. Depuis quelques années, les ressources de l’or sont équivalentes à celles du coton.

Contexte politique:

Le Burkina Faso est engagé résolument dans la voie de la démocratisation. Les premières élections législatives ont eu lieu en 1992. Un processus de décentralisation est aussi en cours et a permis à ce jour la création de plus de 50 communes urbaines avec élections au suffrage universel. 2006 a donné naissance à plus de 300 communes rurales dont celle de Founzan.

 

La situation dans la Commune de Founzan:

Founzan est une ville de près de 16 000 habitants situé dans le sud-ouest du Burkina Faso, dans la province du TUY.

Founzan est une commune qui compte 15 villages (Founzan compris) soit une population totale de 46 000 habitants.

Le rôle d’Armanioc:

Améliorer les conditions de vie de la population : l’eau, l’éducation, la santé

  • L’accès à l’eau: la plupart des villages sont équipés de forages puisant l’eau à 50 m de profondeur garantissant une eau potable.
  • UN FORAGE A FOUNZAN

    UN FORAGE A FOUNZAN

  • L’accès à l’éducation: chacun des villages a aujourd’hui une école primaire mais les écoles existantes restent surchargées (jusqu’à 90 élèves par classe). L’alphabétisation en langue locale d’autre part reste aussi une priorité.
  • L’accès à la santé: seulement six dispensaires et maternités pour toute la commune, un manque crucial de médicaments et des victimes du SIDA de plus en plus nombreuses. Photo «santé»

Résoudre ces difficultés est jugée prioritaire par l’ensemble de la population.

Le soutien d’Armanioc concerne toujours ces besoins essentiels même si des améliorations ont été apportées depuis 25 ans de partenariat.

Pour en savoir un peu plus sur le Burkina: